Équipe

Anna Andreotti

comédienne, metteur en scène, chanteuse & musicienne

Née à Florence, elle commence le théâtre après des études littéraires, et musicales (piano et saxophone).

En 1987, elle rejoint la compagnie française Le Théâtre de la Sphère.

À partir de 1991, elle écrit, met en scène et interprète ses propres pièces tout en poursuivant son travail de comédienne avec d’autres compagnies en Italie et en France.

En 1994, elle rencontre Giovanna Marini, avec qui elle se forme pendant 5 ans au Chant traditionnel italien.

Cofondatrice du groupe PASSIO. Elle a chanté avec le chœur Izegani dirigé par N. Pourhosseini et B. Cirla; en première partie de Anna Prucnal; dans : « Amòur me Amòur, » poèmes et chansons de P. P. Pasolini ; le trio Charivari ; « Laissez moi chanter ! » ; « Persanes ». Elle a été assistante à la musique sur «Le concile d’Amour» de Panizza, m.e.s S. Sandor. Elle a dirigé pendant 9 ans le groupe Chants de Rage et de Révolte. Elle est intervenante pédagogique en chant traditionnel italien à la Philarmonie de Paris depuis 12 ans et

à l’école de langue et culture italienne Polimnia. Elle a joué dans: « Cut » d’E.Marie, « Combat » de G. Granouillet m.e.s de J. Descordes, « Un fil à la Patte » de G. Feydeau et dernièrement dans « Suis-je encore vivante » m.e.s J-,C. Fall.

Depuis janvier 2010, elle poursuit un travail de collecte et retransmission scénique de chants et témoignages d’immigrés italiens en France « Sur les traces de l’immigration italienne »; un film a été réalisé par René Baratta « Sur les traces de l’immigration italienne – histoires françaises. »

En Mars 2013 elle crée avec Margherita Trefoloni « Et toute l’Italie se remet à chanter ».

En 2016 elle crée « E più non canto e più non ballo » spectacle pour 7 voix sur les chants de la 1ère guerre mondiale. Assistante pour les musiques de Giovanna Marini composées pour Les Troyennes avec la Cie de danse de Bruxelles As Palavras.

Actuellement, travaille sur deux spectacles : « Elles » avec le chorégraphe Mitia Fedotenko et « Dans le désert, l’espoir » de la metteuse en scène Roxane Borgna.

Discographie


Margherita Trefoloni

comédienne, chanteuse & musicienne

Née à Sienne en 1980, elle intègre à 15 ans la compagnie franco– italienne Corps rompu dirigée par M.C. Massari. Elle s’initie par la suite au chant traditionnel italien avec des musiciens et chanteurs des Pouilles.

En 2005 elle s’installe à Paris. Elle continue son parcours de formation avec Giovanna Marini et certaines de ses élèves. Elle a fait partie du groupe polyphonique Atelier Nonna Sima, dirigé par Silvia Malagugini et travaille également sous la direction de

compositeurs contemporains comme Franck Krawczyk et Karl Naëgelen ainsi que de l’auteur / metteur en scène Julien Gaillard avec lequel elle co-fonde en 2008 la compagnie franco–italienne l’oblio — di me.

Depuis 2010 elle travaille aux côtés d’Anna Andreotti sur le projet « Sur les traces de l’immigration italienne » en tant que comédienne et chanteuse et en 2013 elles créent ensemble « Et toute l’Italie se remet à chanter », voyage poétique et musical dans l’Italie du XX siècle, m.e.s Anne Quesemand.

Depuis 2011 elle dirige l’ensemble vocal A tout bout de chant et enseigne le chant traditionnel italien pour l’école de langue et culture italienne Polimnia.

En juin 2013 elle intègre le quintet féminin à cappella Passio – chants sacrés de la tradition orale italienne. Elle a travaillé́ en tant que chanteuse et comédienne dans le spectacle « Dissocier les fonds – un presque oratorio» avec la Cie Station Miao et travaille actuellement dans « E più non canto e più non ballo » m.e.s. A.Andreotti. En 2018 elle a assuré la direction musicale dans le spectacle « Littoral » de Wajdi Mouawad m.e.s. Simon Delétang au Théâtre du Peuple à Bussang.

La même année elle cofonde le groupe Kantaliso, chants d’amour et de passion de l’Italie populaire avec l’accordéoniste Samuel Zucca et le violoniste Guillaume Fontanarosa.

Discographie