Sur les traces de l’immigration italienne

A partir de janvier 2010, Anna Andreotti commence le collectage des témoignages et des chants. La photographe Veronica Mecchia fait  le portraits des témoins, de leurs maisons et de leurs jardins. Le matériau musical  est ensuite retransmis  à un  chœur  qui retravaille et s’approprie le répertoire. Avec les chants,  la parole est aussi progressivement retranscrite  et adaptée pour la scène sous forme  de dialogues imaginaires entre les différents témoins. Les chants rythment et complètent les récits.

Sur les traces de l’immigration italienne, c’est la transmission de nos mémoires,  les chants de l’enfance, de l’exil, du travail. C’est la restitution des récits de vie, dits et chantés, des joies et des douleurs partagées avec le public . Sur les traces de l’immigration italienne n’est pas un spectacle au sens traditionnel du terme ;  il nous fait revivre les émotions d’une rencontre avec une culture d’émigrants si proche finalement de la française. Ces témoignages et ces chants résonnent, par leur authenticité, comme un appel puissant à ne pas perdre notre histoire.

Ce projet est dédié à la recherche de traces enfouies dans la mémoire des Italiens et de leurs hôtes les Français: traces physiques sur le territoire, traces émotionnelles, de coutumes et,  tout  particulièrement, traces musicales. Le voyage a démarré, nous en sommes au 7ème épisode…

 


Sur les traces de l'immigration italienne from studio + on Vimeo.

Contact : 

Anna Andreotti : responsable artistique du projet 06 01 80 43 27 / lamaggese@neuf.fr / andreotti.anna@neuf.fr

Simone Olivi : administration / devis : 06 77 81 33 82 / arsenalfragile@noos.fr

Coproduction Cie Arsenal Fragile / La Maggese