14ème Rencontre « Chants traditionnels italiens » en Toscane 2020

Il canto sacro in Toscana – Le chant sacré en Toscane
9 avril 2020 à 10h au 16 avril 2020 à 22h à l’Ile d’Elbe
+ option concert Sanctuaire de la Madonna del Sasso samedi 18 avril

Intervenants :

  • Marco Magistrali
  • Filippo Marranci
  • Margherita Trefoloni
  • Anna Andreotti

Quels répertoires ?

PERSPECTIVES PEDAGOGIQUES

L’histoire du répertoire sacré de la tradition orale italienne est intimement liée à sa géographie et son histoire économique et politique. Chaque région conserve presque secrètement son patrimoine. Mais tout particulièrement le répertoire toscan est un des moins connus et documentés. Avoir la chance d’écouter ce répertoire dans sa fonction et par les voix des chanteurs qui encore le perpétuent, et par celles des chercheurs qui pendant des années se sont attelés à sa sauvegarde est une occasion unique. 
A ne pas rater !

Avant tout atelier de transmission de chants : – Échauffement – Écoute des timbres – Placement de la voix dans le chant traditionnel italien – Travail d’analyse pratique à la recherche de tout ce qui peut nous rapprocher de la voix de poitrine, timbrée, nasillarde, typiques de ce type de musique. – Apprentissage des modes de la tradition orale toscane sacrée – Chaque chant sera replacé dans son contexte (lieu du collectage, date de l’enregistrement, traduction).

Déroulé de la rencontre

  • Jeudi 9/4
    – le matin de 10h à 12h30 : Présentation des diverses façons de chanter en Italie et présentation des rituels liés à la Semaine Sainte en Italie, à travers des projections.
    – Déplacement à San Piero et Saint Ilario dans l’après-midi.
    – L’après-midi : on assistera à la répétition et au chant « Piangi » aux Sépulcres, lors de la messe du lavage des pieds. Nuit à San Piero.
  • Vendredi 10/4
    – Procession au lever du jour entre les villages de San Piero et Sain Ilario
    – Le soir : Procession avec chants dans les 2 villages, puis retour à Cavo pour la nuit.

Samedi 11/4-matin libre
Après-midi : discussions et confrontations autour des rituels du jeudi et vendredi. Apprentissage de chants

  • Dimanche 12/4
    Apprentissage de chants
  • Lundi 13/4
    Apprentissage de chants
  • Mardi14/4
    Apprentissage de chants
  • Mercredi 15/4
    Apprentissage de chants
  • Jeudi 16/4
    Répétition des chants avec Marco, Filippo, Margherita et Anna.

Un concert conclura les rencontres le jeudi soir 16 avril. Le lieu et l’horaire seront transmis sur place.

Présentation détaillée des intervenants

LA LEGGERA ET LES SUONATORI LA LEGGERA ET LES SUONATORI

Chanteurs Marco Magistrali et Filippo Maranci

La leggera est une association culturelle basée sur la commune de Pontassieve depuis 2001. Elle s’occupe de culture immatérielle, qu’elle soit liée à la danse, au chant, à la narration, à l’image et au théâtre, mais aussi à tous les savoirs de la tradition paysanne, artisanale et montagnarde.

La leggera s’occupe de :

– cataloguer, étudier et archiver les sources orales locales.

– transmettre et diffuser ses savoirs par des formations orales.

Son but est de transmettre la mémoire aux générations futures dans le respect et la reconnaissance des valeurs de ses cultures. Elle travaille pour que ses habitants puissent continuer à connaître et exprimer la culture de leur territoire.

En 2008, elle a ouvert, en collaboration avec la Mairie de la Rufina, le Centro di Ricerca e Archivio delle Culture Orali.

http://www.laleggera.eu/ Facebook:https://it-it.facebook.com/associazionelaleggera

Youtube:https://www.youtube.com/user/asslaleggera

Marco Magistrali

Marco Magistrali a étudié l’accordéon « diatonique » et l’accordéon « chromatique » à clavier et à boutons, auprès d’instrumentistes traditionnels dans les vallées des Apennins centre-nord, et les techniques musicales traditionnelles à l’oreille. Il s’est formé aux techniques vocales et au langage choral et gestuel des vallées de l’Apennin de l’Emilia Romagna. Il a une maîtrise en Discipline della Musica, delle Arti e dello Spettacolo à l’Université de Bologna, avec une thèse en Ethnomusicologie avec Roberto Leydi et Ignazio Macchiarella.

Depuis 1997 il développe sa recherche auprès de la culture traditionnelle en Toscane, mais aussi en Abruzzes. Son attention se porte sur les répertoires et les techniques des musiques pour danser et les modalités de transmission de ces musiques. Il vit à Acone en Val di Sieve (Firenze) et dirige avec Filippo Marranci le “Centro di Ricerca e Archivio delle Culture Orali” de La leggera. Il en est le responsable scientifique.

Il a une immense activité pédagogique en direction de publics en grandes difficultés (prisons), des écoles mais aussi de laboratoires spécifiques comme le « Laboratorio Musicale Permanente sulla musica di tradizione orale per il ballo », qu’il conduit depuis 2004 à Doccia (Firenze). Il a publié de nombreux CD notamment pour Nota Records.

Filippo Marranci

Filippo Marranci vit dans la campagne autour de Florence plus exactement à La Rufina. Diplômé de scénographie de l’Accademia di Belle Arti de Firenze. En 1998 avec d’autres chanteurs et chercheurs, il met en place la formation musicale Suonatori Terra et en 2001 fonde l’association culturelle La leggera. Dans le cadre des travaux de l’association il devient à côté de l’ethnomusicologue Marco Magistrali, chercheur de chants et bals avec une particulière attention au répertoire de la Toscane, mais pas exclusivement. Il dirige des stages dans lesquels il transmet les chants et les bals de la Val di Sieve (Toscana). Il est « Poète en ottava rima », chanteur, et joueur de gnacchere toscanes, principalement dans le groupe Suonatori della Leggera.

En 2009 il a suivi la publication du Livre /CD pour le label Nota : Benvenuto ‘un t’aspettavo! Pasqualina Ronconi: canterina, pastora, mezzadra e casalinga nella Valle del Sasso . Il a collaboré à plusieurs travaux de l’association Leggera. Il travaille comme bibliothécaire à l’Archive Historique de la Mairie de Pontassieve(FI) et à la Bibliothèque Communale de Dicomano (FI).

L’association Leggera a reçu le Prix spécial pour la contribution à la recherche et à la documentation sur la culture populaire de la Rete Italiana di Cultura Popolare.

Anna Andreotti

Elle vous transmettra un répertoire de Chants sacrés traditionnels toscans. Ensemble avec Margherita Trefoloni et les élèves elle essayera d’approcher le répertoire de l’Ile d’Ebe et aussi d’autres coins de Toscane.

Anna est née à Florence, où elle commence le théâtre après des études littéraires, et musicales. En 1987, elle rejoint la compagnie de théâtre gestuel française Le Théâtre de la Sphère.

À partir de 1991, elle écrit, met en scène et interprète ses propres pièces tout en poursuivant son travail de comédienne avec d’autres compagnies en Italie et en France. En 1994, elle rencontre Giovanna Marini, avec qui elle se forme pendant 5 ans au Chant traditionnel italien. Elle est comédienne, chanteuse et metteur en scène, elle aime l’écriture et la dramaturgie….

Elle a chanté et joué entre autres :

  • avec le chœur Izegani chants du monde dirigée par N. Pouhosseini et B. Cirla
  • en première partie de Anna Prucnal, au théâtre Déjazet, son spectacle Amòur me Amòur, poèmes et chansons de Pier Paolo Pasolini qu’elle a adaptés pour la scène
  • dans le groupe PASSIO : Chants italiens de la tradition orale, groupe polyphonique a cappella,
  • dans le trio Charivari chants du bassin méditerranéen
  • dans « Laissez-moi chanter ! »
  • dans « Persanes » concert de chants traditionnels iraniens
  • avec l’Orchestre de free jazz ARBF

Elle a été assistante à la musique sur Le concile d’Amour de Panizza, mise en scène de Serge Sandor au théâtre de la Tempête.

Depuis janvier 2010, elle poursuit un travail de collecte et retransmission scénique de chants et témoignages des immigrés italiens en France    « Sur les traces de l’immigration italienne ». Les chants collectés on été retransmis à 3 Chœur sur Montreuil, Nantes et Dijon. Le projet a été en résidence au Musée de l’Histoire de l’Immigration à Paris où il s’est produit avec 2 spectacles mais aussi dernièrement  aux RDV de l’Histoire de Blois et dans nombreux autres théâtres en France ainsi que à l’école de Testaccio à Rome.

Avec le Groupe Passio elle participe à 3 films et a enregistré 2 CD pour les labels Al Sur et FolkNote, et avec le spectacle « E più non canto ou adieu la vie adieu l’amour » un autre CD du même nom.

Elle chante  actuellement avec Margherita Trefoloni dans « Et toute l’Italie se remet à chanter » et dans « E più non canto et più non ballo « .

Elle a dirigé pendant 10 ans, de 2004 à 2014, le groupe « Chants de Rage et de Révolte », chants de luttes du répertoire traditionnel italien, à Montreuil. Depuis 2010, elle dirige le Chœur de l’Émigration Intervenante auprès du groupe vocale « Le Canterine» à Nantes, le Chœur de La Dante au Mans, La Chorale du Mardi à Dijon, Cantachetipassa à Montpellier. Depuis 2009, elle est intervenante pédagogique  pour la Cité de la Musique/ Philharmonie en chant traditionnel italien. Mais aussi pour l’école de langue et culture italienne Polimnia. Depuis 12 ans elle collabore pour la Philharmonie à des projets dans les établissements scolaires et au projet DEMOS.

Margherita Trefoloni

Née à Sienne en 1980, Margherita Trefoloni est avant tout chanteuse mais également comédienne et traductrice. La voix et ses problématiques sont au cœur de son parcours : chant, rythme, oralité et traduction.

De 1995 à 2000, elle fait partie, en tant que comédienne, de la compagnie franco-italienne Corps rompu, dirigée par Maria Claudia Massari. Par la suite, elle s’initie au chant populaire italien avec des musiciens et chanteurs des Pouilles et décide d’approfondir ce répertoire et ces techniques à son arrivée à Paris, en 2006 où elle habite et travaille désormais.

Elle fait partie des groupes polyphoniques Atelier Nonna Sima, dirigé par Silvia Malagugini et Chants de rage et de révolte, fondé et dirigé par Anna Andreotti.

Elle travaille également sous la direction de compositeurs contemporains comme Franck Krawczyk (Miroir noir, Bologne, Museo per la memoria di Ustica) et Karl Naëgelen (festival Umlaut, Paris ; Théâtre Kantor, Lyon), ainsi que du metteur en scène Julien Gaillard. En 2007, suite à la commande de la Cie Louis Brouillard, elle traduit en italien la pièce « Les Marchands » de Joël Pommerat pour le Festival Carta Bianca du CDN de Savoie. Sa traduction est créée par Joël Pommerat à l’Espace Malraux de Chambéry en septembre 2007. En 2008, elle cofonde avec Julien Gaillard la compagnie franco-italienne « l’oblio – di me ». Ensemble ils conçoivent, en collaboration avec Karl Naëgelen, « Une saison en enfer » d’Arthur Rimbaud, qu’elle traduit également en italien pour la création bilingue du concert-performance Récitatif-Rimbaud en Italie.

Depuis 2011, elle dirige l’ensemble vocal « À tout bout de chant ». Elle enseigne le chant traditionnel italien pour l’école de langue et culture italienne Polimnia.

En Mars 2013, elle crée avec Anna Andreotti « Il suffirait d’un jour de soleil – et toute l’Italie se remet à chanter », voyage poétique et musicale dans l’Italie du XX siècle.

Elle joue  dans « E più non canto-adieu la vie, adieu l’amour », concert spectacle pour 7 voix sur la Première Guerre Mondiale, créé par Anna Andreotti sur une idée de Francesca Perugini et enregistre le CD omonime.

Elle a travaillé également dans le spectacle « Dissocier les fonds –un presque oratorio » avec la Cie Station Miao dont garde trace le livre sonore « Dissocier les fonds », paru en novembre 2016 (Beau livre).

En 2018 elle a dirigé le chant dans la pièce « Littoral » de Wajdi Mouawad m.e.s. Simon Delétang au Théâtre du Peuple à Bussang.

Elle fait partie, avec Anna Andreotti et trois autres chanteuses, du groupe Passio dépuis 6 ans et elle a enregistré avec Passio le CD Il canto dell’anima en 2018.

Lieux de stage

Les rencontres avec les quatre intervenants se dérouleront en deux moments et lieux différents :

1) les villages de Sant’ Ilario et San Piero in Campo où on pourra suivre et écouter les rituels de la Semaine Sainte ainsi qu’écouter les magnifiques chants de ces petites  communautés de montagne.

2) Le petit port de Cavo dell’Elba où on retravaillera les chants écoutés et d’autres modes de la culture orale sacrée toscane avec Margherita Trefoloni, Marco Magistrali,  Anna Andreotti et la participation de Filippo Marranci.

Dates

Du jeudi 9 avril (début des activités à 10h) au vendredi 17 avril, après le petit déjeuner.
Possibilité pour ceux qui ne peuvent pas être le 9-10 avril à San Piero d’arriver au stage le samedi 11 avril à 13H.

Hébergement

  1. A Cavo vous serez logés à la Casa per ferie San Giuseppe, ancien couvent du XVIII siècle à 200 mètres de la plage et à 3 minutes du port de plaisance de Cavo, à l’extrême pointe septentrionale de l’Ile d’Elbe. http://www.casasangiuseppecavo.com
  1. A San Piero vous serez logés au petit hôtel Le Rose : https://www.larosahotel.it/
  2. Pour celles et ceux qui désirent terminer l’aventure avec un concert au Sanctuaire de la Madonna del Sasso : possibilité de loger à la Foresterie du Sancutuaire – Casa del Pellegrino :https://youtu.be/u0dOTRmf3JA

Coût du stage

Plein tarif : 545€

Tarif réduit : 465€ pour les chômeurs, étudiants

Tarif « arrivée tardive » le samedi 11 avril :

Pour tous : + 12€ d’adhésion 2020 à l’Association Maggese.

Le prix inclut l’hébergement, le petit déjeuner et les repas du soir, pris en commun.

Si vous désirez arriver le mercredi 8 avril au soir, c’est possible, il faut nous prévenir. Le coût pour cette nuitée supplémentaire est de 15€+ coût éventuel du petit déjeuner.

Le voyage reste à la charge de chacun.

Pour vous y rendre, vous pouvez arriver en train ou en avion à Pise ou Florence et prendre le train pour Piombino Marittima, (de la Gare le port n’est pas loin et Piombino est une jolie ville)+un bateau pour Cavo : https://www.trainline.fr/trains/pisa-centrale/piombino-marittima+https://www.mobylines.fr/

En voiture (vous êtes plus que bienvenus puisque ça facilitera le voyage entre Cavo et San Piero in Campo) prendre le bateau pour Portoferraio, puis se rendre à Cavo -environs 40 min de route.

Vous pouvez arriver aussi à Portoferraio et prendre le bus 117 horaires : 5h20, 11h20, 14h00, 18h30 http://www.iledelbe.net/allegati/orari-autobus/extraurbano/invernale-festivo.pdf

– Le bateau : vous pouvez avoir un prix réduit sur le bateau en nous contactant.

Inscription

Nombre de places limitées, inscriptions dans l’ordre d’arrivée!!!!

Si cette aventure vous intéresse, réservez vite via la fiche d’inscription ci-jointe !

Pré-Inscription par @mail : admin.maggese@orange.fr et copie à lamaggese@neuf.fr

Si vous n’avez pas Internet, vous pouvez pré-réserver par téléphone au 06 01 80 43 27

Pour toutes questions sur le déroulement du stage contacter Anna Andreotti andreotti.anna@neuf.fr