13 ème Rencontre « Chants traditionnels italiens » en Toscane

Il canto a ballo / Le chant pour danser Il canto di mietitura / Le chant du battage du blé

du vendredi 19 juillet  au samedi 27 juillet  Au sanctuaire de la Madonna del Sasso   Santa Brigida (Firenze)  https://www.santchriuariomadonnadellegraziealsasso.it

Intervenants :  Marco Magistrali Filippo Marranci  et Anna Andreotti

Du vendredi 19 juillet (début des activités à 15h)   Au samedi 27 juillet, après le petit déjeuner HEBERGEMENT

Vous serez logés dans la Foresterie du Sanctuaire – Casa del Pellegrino,  https://youtu.be/u0dOTRmf3JA
Le Sanctuaire est à 565 m au dessus du niveau de la mer et à 5 km du village de Santa Brigida où vous pourrez trouver différents commerces, la pharmacie, la casa del popolo, des restaurants.  Un village de 500 âmes environ, à 600 m sur le monte Giovi dans la commune de Pontassieve. Un magnifique chemin en pierres permet de faire une balade à pieds en écourtant le trajet à 3 km.

QUEL RÉPERTOIRE ?  LES PERSPECTIVES PÉDAGOGIQUES
Il canto à ballo/ Le chant pour danser – Il canto di battitura / Le chant du battage de blé .
La tradition du chant à danser est un moment clé dans les veillées paysannes en Toscane. La modalité d’exécution propre à la fonction de la danse se construit et se développe à travers plusieurs aspects qui appartiennent à la technique et au style des musiciens traditionnels : la mise en exergue des accents, l’évolution rythmique, l’émission vocale particulière et puissante…
Les formes expressives utilisées sont celles du chant narratif et/ou du chant émotionnel, liées aux « stornelli » qui pour l’occasion empruntent des mélodies adaptées.
Le cycle lié à la culture du blé est traditionnel et est également lié à un autre cycle culturel fait de chants de femmes et d’hommes qui accompagnent les différentes phases de la vie biologique de la plante. A l’occasion d’une visite à un petit champ de blé où les Suonatori della Leggera cultivent une ancienne qualité de blé, on vous transmettra quelques exemples de chants liés à ce cycle.
Vous découvrirez 2 approches différentes dans la transmission du chant traditionnel italien.
DÉROULEMENT DE LA RENCONTRE
–  Présentation, à travers l’écoute des bandes originales des diverses façons de chanter en Italie (du nord au sud, en passant par les îles)
–  Échauffement à travers des exercices ludiques tout en apprenant différents modes.
–  Écoute des timbres.
–  Placement de la voix dans le chant traditionnel italien. Travail d’analyse pratique des propres gestes vocaux quotidiens à la recherche de tout ce qui peut nous rapprocher de la voix de poitrine, timbrée, nasillarde, typiques de ce type de musique.
–  Apprentissage de modes de la tradition orale italienne (monodique et /ou polyphonique).
Chaque chant sera replacé dans son contexte (lieu du collectage, date de l’enregistrement, traduction)
Les rencontres avec les 3 intervenants se feront dans le réfectoire de la Casa del Pellegrino, dans les clairières et d’autres espaces naturels autour du Sanctuaire.
–  Un concert de restitution du travail sera organisé le samedi 27 au soir.  Ceci est un moment important de la rencontre.
–  Les lieux et le planning détaillé du séjour vous seront communiqués plus tard.

LA LEGGERA ET LES SUONATORI  Chanteurs Marco Magistrali et Filippo Maranci
La leggera est une association culturelle basée sur la commune de Pontassieve depuis 2001. Elle s’occupe de culture immatérielle, qu’elle soit liée à la danse, au chant, à la narration, à l’image et au théâtre, mais aussi à tous les savoirs de la tradition paysanne, artisanale et montagnarde.
La leggera s’occupe de :  – cataloguer, étudier et archiver les sources orales locales.  – transmettre et diffuser ses savoirs par des formations orales.
Son but est de transmettre la mémoire aux générations futures dans le respect et la reconnaissance des valeurs de ses cultures. Elle travaille pour que ses habitants puissent continuer à connaître et exprimer la culture de leur territoire.
En 2008, elle a ouvert, en collaboration avec la Mairie de la Rufina, le Centro di Ricerca e Archivio delle Culture Orali.
http://www.laleggera.eu/ Facebook:https://it-it.facebook.com/associazionelaleggera Youtube:https://www.youtube.com/user/asslaleggera

Marco Magistrali
Marco Magistrali a étudié l’accordéon « diatonique » et l’accordéon «chromatique » à clavier et à boutons, auprès d’instrumentistes traditionnels dans les vallées des Apennins centre-nord, et les techniques musicales traditionnelles à l’oreille. Il s’est formé aux techniques vocales et au langage choral et gestuel des vallées de l’Apennin de l’Emilia Romagna. Il a une maîtrise en Discipline della Musica, delle Arti e dello Spettacolo à l’Université de Bologna, avec une thèse en Ethnomusicologie avec Roberto Leydi et Ignazio Macchiarella.
Depuis 1997 il développe sa recherche auprès de la culture traditionnelle en Toscane, mais aussi en Abruzzes. Son attention se porte sur les répertoires et les techniques des musiques pour danser et les modalités de transmission de ces musiques. Il vit à Acone en Val di Sieve (Firenze) et dirige avec Filippo Marranci le “Centro di Ricerca e Archivio delle Culture Orali” de La leggera. Il en est le responsable scientifique.
Il a une immense activité pédagogique en direction de publics en grandes difficultés (prisons), des écoles mais aussi de laboratoires spécifiques comme le « Laboratorio Musicale Permanente sulla musica di tradizione orale per il ballo », qu’il conduit depuis 2004 à Doccia (Firenze). Il a publié de nombreux CD notamment pour Nota Records.

Filippo Marranci

Filippo Marranci vit dans la campagne autour de Florence plus exactement à La Rufina. Diplômé de scénographie de l’Accademia di Belle Arti de Firenze. En 1998 avec d’autres chanteurs et chercheurs, il met en place la formation musicale Suonatori Terra  et en 2001 fonde l’association culturelle La leggera. Dans le cadre des travaux de l’association il devient à côté de l’ethnomusicologue Marco Magistrali, chercheur de chants et bals avec une particulière attention au répertoire de la Toscane, mais pas exclusivement. Il dirige des stages dans lesquels il transmet les chants et les bals de la Val di Sieve (Toscana). Il est « Poète en ottava rima », chanteur, et joueur de gnacchere toscanes, principalement dans le groupe Suonatori della Leggera.
En 2009 il a suivi la publication du Livre /CD pour le label Nota: Benvenuto ‘un t’aspettavo! Pasqualina Ronconi: canterina, pastora, mezzadra e casalinga nella Valle del Sasso . Il a collaboré à plusieurs travaux de l’association Leggera. Il travaille comme bibliothécaire à l’Archive Historique de la Mairie de Pontassieve(FI) et à la Bibliothèque Communale de Dicomano (FI).
L’association Leggera a reçu le Prix spécial pour la contribution à la recherche et à la documentation sur la culture populaire de la Rete Italiana di Cultura Popolare.

Anna Andreotti

Elle vous transmettra un répertoire de Chants traditionnels italiens de différentes origines «alla stesa » – chants épiques-narratifs où la dimension rythmique est juste suggérée.
Ce répertoire sera ensuite ré-élaboré par Marco Magistrali et Filippo Marranci pour le transformer en chants à danser.
Anna est née à Florence, où elle commence le théâtre après des études littéraires, et musicales. En 1987, elle rejoint la compagnie de théâtre gestuel française Le Théâtre de la Sphère.
À partir de 1991, elle écrit, met en scène et interprète ses propres pièces tout en poursuivant son  travail de comédienne avec d’autres compagnies en Italie et en France. En 1994, elle rencontre Giovanna Marini, avec qui elle se forme pendant 5 ans au Chant traditionnel italien.
Elle a chanté et joué entre autre :
• avec le chœur Izegani chants du monde dirigée par N. Pouhosseini et B. Cirla
• en première partie de Anna Prucnal, au théâtre Déjazet, son spectacle Amòur me Amòur, poèmes et chansons de Pier Paolo Pasolini qu’elle a adaptés pour la scène
• dans le groupe PASSIO : Chants italiens de la tradition orale, groupe polyphonique a cappella,
• dans le trio Charivari chants du bassin méditerranéen
• dans « Laissez moi chanter ! »
• dans « Persanes » concert de chants traditionnels iraniens
• avec l’Orchestre de free jazz ARBF
Elle a été assistante à la musique sur Le concile d’Amour de Panizza, mise en scène de Serge Sandor au théâtre de la Tempête.
Elle a dirigé le groupe Chants de Rage et de Révolte, chants de luttes du répertoire traditionnel italien, à Montreuil pendant 11 ans.
Elle est intervenante pédagogique en chant traditionnel italien pour la Cité de la Musique/ Philharmonie depuis 9 ans et pour l’école de langue et culture italienne Polimnia.
Depuis janvier 2010, elle poursuit un travail de collecte et retransmission scénique de chants et témoignages des immigrés italiens en France « Sur les traces de l’immigration italienne ». Les chants collectés on été retransmis à 3 Chœur sur Montreuil, Nantes et Dijon. Le projet a été en résidence au Musée de l’Histoire de l’Immigration à Paris.
Avec le Groupe Passio elle participe à 3 films et a enregistré 2 CD pour les labels Al Sur et FolkNote, et avec le spectacle « E più non canto ou adieu la vie adieu l’amour » un autre CD du même nom.

INFORMATIONS PRATIQUES : lamaggee@neuf.fr// 0601804327
Si cette aventure vous intéresse, réservez vite! Les places sont limitées ! ! !
Date limite de l’inscription le 20 mai au soir!!!!  Inscription
Par @mail : lamaggese@neuf.fr
Par téléphone : 06 01 80 43 27

Pour toutes questions sur le déroulement du stage contacter  Anna Andreotti  anadreotti.anna@neuf.fr, 0601804327